L’ère du numérique permet la création et la diffusion de fausses nouvelles et de la désinformation en quelques secondes. Nous avons compilé une liste d’organisations africaines de vérification des faits qui travaillent rigoureusement pour freiner la propagation des fausses nouvelles, de la mésinformation et de la désinformation sur diverses plateformes.

  • Africa Check est la première organisation indépendante de vérification des faits en Afrique, créée en 2012 pour promouvoir l’exactitude des faits dans le débat public et les médias en Afrique. Africa Check identifie les déclarations publiques importantes, analyse les meilleures preuves disponibles et publie des rapports de vérification des faits pour orienter le débat public. Vous pouvez lire leurs rapports, vérifications ponctuelles, fiches d’information et guides sur leur site web. Africa Check a des vérificateurs de faits dans quatre pays : des équipes en Afrique du Sud, au Kenya, au Nigeria et au Sénégal.
  • Dubawa créé en 2018 est un projet indépendant de vérification des faits en Afrique de l’Ouest, initié par le Centre pour l’innovation et le développement du journalisme (CJID). Il est présent au Nigeria, au Ghana, en Sierra Leone, au Liberia et en Gambie. La mission de Dubawa est d’instituer une culture de la vérité et de la vérification dans le discours public et le journalisme grâce à des partenariats stratégiques entre les médias, le gouvernement, les organisations de la société civile, les géants de la technologie et le public.
  • Congo Check créé en 2018 est le premier groupe médiatique spécialisé dans la vérification des faits en République démocratique du Congo. Leur objectif est de lutter contre la désinformation par la vérification et également de suivre les promesses faites par les dirigeants.
  • Ghana Fact est un projet de FactSpace West Africa créé en 2019 et visant à freiner la propagation de la désinformation dans les médias traditionnels et les réseaux sociaux. En tant que projet numérique indépendant de vérification des faits au Ghana, la plateforme cherche à cibler et à corriger la propagation d’affirmations ou de déclarations fausses ou trompeuses sur les réseaux sociaux et les plateformes de messagerie et dans le discours public.
  • Namibia Fact Check a été créé en 2019 en réponse à une augmentation de la désinformation et de la propagande politiques dans les espaces politiques namibiens en ligne et sur les réseaux sociaux depuis 2017.
  • Pesa Check a été créé en 2016 et s’est d’abord concentré sur la vérification des chiffres financiers et autres statistiques cités par des personnalités publiques au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda. PesaCheck est désormais la plus grande plateforme de vérification des faits en Afrique, avec des vérificateurs de faits à plein temps dans 12 pays d’Afrique de l’Est et de l’Ouest. La plateforme suit les promesses des politiciens, aide à décortiquer les données budgétaires et de recensement et construit des outils d’apprentissage automatique/d’intelligence artificielle pour aider à automatiser la vérification.
  • UDEME est un projet de responsabilité sociale créé en 2016 par le Premium Times Centre for Investigative Journalism (PTCIJ). Il vise à tenir le gouvernement nigérian responsable de la manière dont sont dépensés les fonds débloqués pour les projets écologiques et d’équipement. UDEME suit ces projets et rédige des rapports d’enquête sur les succès et/ou les échecs de ces projets.
  • En 2020, un groupe d’étudiants nigérians a créé People’s Check, une organisation indépendante de vérification et de contrôle des faits qui vérifie les informations sensibles et controversées trouvées en ligne et renforce la culture de la vérité au Nigeria. La plateforme servira de terrain de formation pour les jeunes vérificateurs de faits et journalistes du Nigeria qui façonneront le journalisme.
  • Zim Fact, créée en 2018, est la première plateforme nationale, indépendante et non partisane de vérification des faits au Zimbabwe. Ils se concentrent sur les annonces des responsables publics, les rapports des médias, ainsi que tout contenu généré par les utilisateurs qui attire largement l’attention du public et, par conséquent, a un impact réel ou potentiel sur les communautés.
  • News Verifier Africa est une organisation à but non lucratif créée en 2020 au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour lutter contre la désinformation liée au coronavirus.

Vous voulez être au courant des dernières nouvelles en matière de journalisme et d’innovation médiatique sur le continent africain ? Abonnez-vous à notre bulletin d’information.

ARTICLES LIÉS

  • Comment un compte Facebook est devenu une salle de presse

    Rassd est un réseau d’information égyptien qui a été lancé à l’origine sur Facebook en 2010 pour transmettre des nouvelles et des informations sur la révolution égyptienne, mais qui est rapidement devenu un réseau de médias alternatifs

  • Derrière l’essor du journalisme de données en Afrique

    En Afrique, les fondateurs de start-up spécialisées dans le journalisme de données sont de plus en plus nombreux à bénéficier d’une nouvelle appréciation des chiffres dans les reportages, et au-delà

  • Le journalisme en Somalie, une question de vie ou de mort

    La Somalie est l’un des pays les plus dangereux au monde pour les journalistes, selon les journalistes qui couvrent et travaillent dans le pays

  • Comment Africa Data Hub fait la promotion du journalisme de données en Afrique

    Africa Data Hub cherche à soutenir et à promouvoir un journalisme de qualité basé sur des données et, par conséquent, à faciliter la prise de décisions fondées sur des preuves dans le cadre de la pandémie sur le continent

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE
BULLETIN D’INFORMATION DÈS AUJOURD’HUI !

Tout ce que vous devez savoir sur le journalisme et l’innovation dans les médias en Afrique, tous les quinze jours dans votre boîte électronique.